Motiver sa force de vente

Il est certain que les Ressources Humaines sont plus que jamais l'actif essentiel d'une entreprise. Les sociétés évoluent selon la performance et l'aspiration au succès des employés. Cependant, on évalue à 38% les salariés qui se démotivent, ayant d'autres attentes vis à vis de leur employeur. Pourtant, un salarié heureux est un salarié plus productif et plus performant! Mais alors, comment faire pour que chaque salarié s'investisse dans l'organisation?

Voici quelques conseils pour améliorer sa stratégie managériale:

COMPENSATION

Il est certain que la rémunération reste au cœur des préoccupations des employés et ce, en particulier depuis la crise économique qui a fait baisser considérablement le pouvoir d'achat des citoyens. En effet, on estime que 61% des français ne sont pas satisfaits de leur rémunération fixe.

La première solution serait donc de proposer au salarié une rémunération variable calculée en fonction de la performance et des résultats de groupe ou individuels. Ce type de rémunération permet de motiver les employés et faire en sorte que leurs priorités coïncident avec celles de votre entreprise. Vous pouvez encore proposer des récompenses diverses selon les envies et besoins de vos salariés.

RECONNAISSANCE

Le management d'une entreprise doit prendre en compte que chaque employé est une personne dotée de compétences, de désirs, d'objectifs et d'attentes qui lui sont propres. C'est inévitable, vous devez être à l'écoute de ses équipes afin de pouvoir vous adapter à chaque salarié et ainsi proposer la meilleure stratégie possible.

Afin d'aboutir à une parfaite stratégie managériale, mettre en place des objectifs commerciaux peut s'avérer très utile. Cela vous permettra d'aligner vos attentes avec les leurs. Toutefois, il est important que ces derniers soient en accord avec la politique d'entreprise mais aussi qu'ils correspondent et conviennent au sujet qui devra l'atteindre.

Enfin, ne soyez pas avare en compliments! De manière générale, nous cherchons tous la reconnaissance d'autrui. Au delà des objectifs, n'hésitez pas à complimenter vos équipes sur leurs compétences, les efforts fournis et l'approche comportementale en vus d'atteindre les résultats attendus.

Tout cela contribue à une bonne gestion des talents. En effet, cela permet de travailler à améliorer les compétences les plus faibles de chacun, mais aussi de savoir qui sont vos meilleurs performeurs et faire en sorte qu'il restent motivés.

COMMUNICATION

Vos employés ont des besoins sociaux qui, s'il ne sont pas satisfaits, constituent une barrière à l'épanouissement au travail. Le principe est, dans un premier temps, d'humaniser le système de communication interne. Ne vous adressez pas à Mme X ou M. Y ou encore au responsable RH mais plutôt à Audrey ou Pierre. Vos collaborateurs se sentiront plus à l'aise et l'impact sera positif à coup sûr.

De plus, vous pouvez utiliser un outil collaboratif en ligne qui vous permet de rester en contact avec vos employés, même si vous n'êtes pas au bureau. Aussi, toujours en vu d'atteindre de bons résultats, l'idée est d'organiser des compétitions sous forme de jeux entre établissements. Cela permettra à vos travailleurs de nouer des liens sociaux entre eux et de créer une atmosphère joviale.

Il est important de comprendre que les approches classiques du travail ont leurs limites. Il s'agit d'améliorer la façon de diriger les entreprises en s'adaptant aux nouvelles attentes des salariés afin de dynamiser la productivité. En somme, la rémunération fixe ne suffit plus, il vous faut innover et trouver des solutions alternatives comme les bonus ou autre récompenses. De plus, il s'avère indispensable de prendre en compte des facteurs humains. Un management efficace requiert de connaître les facteurs d'épanouissement des salariés afin de pouvoir proposer la meilleure stratégie de gestion dans le but garder ses meilleurs talents, ceux qui font que l'entreprise évolue en permanence. Ceci, tout en restant en harmonie avec la politique de l’organisation.

Les données citées proviennent d'une études Ipsos 2014